Prendre une habitude pour apprendre une langue - Apprendre Le Thai

Apprends Le Thaï Gratuitement

Pour débloquer l'intégralité du contenu gratuit, laisse ton adresse pour que je t'envoie l'accès à toutes les ressources textes, audios, logiciel de mémorisation...

Apprendre une langue n’est déjà pas facile quand tu es étudiant et que tu as accès à un professeur plusieurs fois par semaine. Apprendre une langue quand tu as quitté le système éducatif l’est encore moins. C’est ce qu’on a tendance à penser… à tort.

Il y a tout un tas de légendes ou plutôt d’excuses pour éviter de se lancer dans l’apprentissage d’une langue. Mais soyons honnêtes deux secondes avec nous-même. Si on a une vrai motivation, on peut y arriver. Le problème avec la motivation c’est que ça va, ça vient. Si, aujourd’hui, tu éprouves une vrai envie d’apprendre une langue, il est possible que tu ais une baisse de régime dans quelques jours ou semaine.

Je te propose aujourd’hui, une technique pour palier à ce problème. Je suis mondialement connu et reconnu pour être un grand feignant, pourtant j’ai trouvé le moyen d’apprendre une langue réputée difficile. Tu es prêt à découvrir ma méthode ? C’est parti !

 

La Force des Habitudes

Se créer une habitude est LA seule solution pour réaliser des activités récurrentes. Bon ok, ça ne parait pas super magique dit comme ça mais je te garantis que ça fonctionne à fond. Grâce à cette technique, j’ai pu me remettre au sport, quasiment stopper les réseaux sociaux, la TV, lire souvent et surtout… Apprendre le Thaï !

Car oui, une habitude est un bon le meilleur moyen d’apprendre une langue. Comme je te le disais en introduction, lorsque tu veux vraiment apprendre une langue, tu es tout feu tout flamme. Tu vas t’acheter une méthode ou que sais-je et passer ton premier week-end à potasser tout ça, à bosser 5h comme un dingue et lorsqu’arrive le dimanche soir, tu te dis : “Vivement le week-end prochain que je remette ça !”

Seulement voilà, une semaine va passer, tu vas avoir des sollicitations, d’autres envies pour le week-end et peut-être que tu n’auras pas 5h à consacrer mais 2h. Tu vas t’y mettre, te rendre compte qu’en 1 semaine, tu as oublié la moitié des choses et je te parie qu’en moins d’1 mois, tu abandonnes. Ça sent le vécu non ? à peine….

Apprendre une langue comme beaucoup de choses d’ailleurs est mille fois plus facile lorsqu’on fait peu mais souvent. 20 minutes tous les jours est beaucoup plus efficace que 2h20 une fois par semaine.

L’autre GROS avantage, c’est qu’en pratiquant tous les jours, cela devient naturel et tu ne solliciteras plus ta motivation. Que tu sois en forme ou pas, que tu ais envie ou pas, tu ne te poses même plus la question : cela est devenu un automatisme, un réflexe.

Je devine ce que tu te dis : “T’es bien gentil, Pitchoi, mais comment on se crée une habitude ?”

 

Des données (plus ou moins) Scientifiques

Avant de te donner mon Hack pour te créer une habitude, on vas voir les données à prendre en compte. Je sors ma blouse blanche d’expert pour te fournir toutes les données issues des études menées par les plus grands chercheurs. Tu as peut-être entendu parler de cette donnée irréfutable : il faut 21 jours pour prendre une habitude.

Waouh !! trop bien ! Seulement 21 jours ?? heu… en fait pas vraiment. Ce chiffre est juste l’extrapolation d’une remarque faite par le docteur Maxwell Maltz en 1950. Tu vois la blouse blanche, ça n’ait pas forcément garant de preuve; comme ce mec en blouse blanche qui te dit que tel dentifrice est le meilleur alors que ce n’est qu’un acteur…

Bon je pars un peu trop loin là. Revenons à nos moutons? Ce chirurgien a constaté que ses patients mettaient en moyenne 21 jours pour s’habituer à leur nouveau visage après une opération. Rapport avec notre sujet ? presque qu’aucun. Pourtant dans l’inconscient collectif, cette simple remarque est devenue une vérité absolue et une légende urbaine veut qu’il faille 21 jours pour prendre une habitude.

En fait, une seule étude a été réellement mené sur le sujet (par Philippa Lally, chercheuse à l’University College of London) et elle a montré qu’il fallait entre 18 jours et 8 mois !! Tout dépend de la personne et de l’habitude à prendre. Bon ça ne nous avance pas vraiment non plus. Et si je te parlais de mon cas personnel…

 

Combien de temps je mets pour prendre une habitude ?

Comme je te le disais, je suis un grand feignant et la prise d’habitude fait parti de mes techniques de ninja pour avancer dans la vie. Du coup, j’ai mis en place ce système à de nombreuses reprises : stopper les réseaux sociaux, lire beaucoup plus, me mettre au sport et surtout Apprendre le Thai ! mais j’ai aussi intégré dans mon quotidien des choses beaucoup plus simples tels que boire un grand verre d’eau au réveil, manger des fruits et légumes chaque jour…

Et voilà mes conclusions sur la prise d’habitude : si tu as vraiment envie et que cela ne bouleverse pas ton quotidien, tout va très vite. Ainsi, boire un grand verre d’eau ne m’a pris qu’une dizaine de jours quand me mettre au sport m’a demandé 2 mois d’efforts.

Alors si tu as vraiment envie d’apprendre une langue et que tu respectes les conseils qui vont suivre : compte sur 3 semaines (si tu es comme moi un gros feignant un minimum motivé !).

 

2 Questions avant de te lancer ?

Il ne sert à rien de te lancer dans une prise d’habitude si tu es sûr de te planter. Je te propose de répondre à ces 2 questions bête comme chou mais qu’on oublie parfois de se poser. La première et pas des moindres est…roulement de tambour…..

“Ai-je vraiment envie d’acquérir cette habitude ?”

Ca parait peut-être un peu stupide mais ça ne l’est pas du tout. Généralement, je dresse une liste des habitudes à prendre. La dernière inscrite n’est jamais, au grand jamais, l’habitude suivante que j’implante à mon quotidien. Pourquoi ? tout simplement car souvent on se dit des choses sur un coup de tête mais au fond de nous, on s’en fout un peu. On voit une personne au corps super bien taillé, on aimerait bien être comme elle. Du coup, on prend un abonnement annuel à une salle de sport dans laquelle on ira qu’une fois…
Pour éviter cela, pose toi la question si l’habitude que tu veux prendre te titille vraiment l’estomac. Puis attends au moins 1 semaine et si cette envie est toujours là tu peux te lancer.

La deuxième question à se poser est tout aussi conne :

“Cette habitude m’apportera-t-elle des bénéfices ?”

Prendre une habitude est parfois difficile, si tu ne vois aucun bénéfice tu es sûr d’abandonner un jour. Effectivement, ce serait bien de parler couramment Thaï mais si c’est pour peut-être y aller un jour si l’occasion se présente…à quoi bon. Lorsque tu as pris ton billet ou que ton projet est réellement défini et construit, là tu es sûr qu’apprendre le Thaï peut être une habitude qui t’apportera quelque chose.

Voilà, si et seulement si tu as répondu “Oui !” aux deux questions, tu peux te lancer dans l’aventure de te créer une habitude. Et là aussi, je peux te donner un petit coup de pouce.

 

Les 3 astuces pour créer une habitude

Je n’allais quand même pas te laisser comme ça. Jusque là, je t’ai parlé du pourquoi prendre une habitude et les prérequis nécessaires. Je ne t’ai absolument pas apporté le moindre tuyau pour prendre une habitude. Qu’à cela ne tienne, je te propose 3 astuces qui vont t’aider, crois-moi.

Une seule habitude à la fois !

Il est déjà assez difficile de prendre une habitude pour se lancer tout azimut dans plusieurs projets à la fois. Tant qu’elle n’est pas complètement assimilée, une habitude doit être ton seul et unique objectif. Ce doit être ta priorité n°1. Même pour des habitudes très simples, n’essaye pas d’en acquérir plusieurs en même temps. Si elle est facile, tu l’adoptera plus rapidement et tu pourras passer à la suivante. En essayant d’en adopter 2, tu risques de tout abandonner. Notre corps et notre esprits ont leur petite routine et pour ne pas les chambouler, je te déconseille de mettre un grand coup de balai dans ton quotidien.

Commencer petit

Vas-y doucement au début ou tu risque de brûler toutes tes cartouches dès les premiers jours. Par exemple, pour se mettre au footing, tu ne vas pas commencer par un 10 km ! Non, tu vas plutôt courir 15 min la première semaine puis 20 min et etc… Dans l’apprentissage d’une langue, le top c’est d’appendre tous les jours; un peu mais tous les jours. Commence avec des leçons faciles et courtes. Ce n’est que petit à petit que tu pourras plancher pendant 45 minutes sur une leçon pleine de subtilités. Si c’est trop dur, tu vas abandonné très vite. Il vaut mieux commencer trop facile, avoir la satisfaction de réussir puis de corser les choses petit à petit.

Utiliser un déclencheur

Cette astuce est la plus précieuse. Pour prendre une habitude, trompe ton corps et ton esprit. Il faut absolument que tu évites de te poser la question : “Ai-je vraiment envie d’apprendre une leçon ? de faire du sport ?…” Plus tu te poseras la questions, plus tu risques d’abandonner. Une bon moyen, c’est d’utiliser ce que j’appelle un déclencheur. Ma vie est pleine de déclencheurs suivant mes habitudes. Par exemple :
– déclencheur : réveil => habitude : boire un grand verre d’eau
– déclencheur : rentrer du travail => habitude : faire 15 minutes de musculation
– déclencheur : sortir de la douche => habitude : Apprendre 1 nouvelle leçon de Thaï
– déclencheur : aller au travail => habitude : écouter la leçon de Thaï de la veille.
– déclencheur : dîner terminé => habitude : lire
…. je vais m’arréter là mais chaque habitude que j’ai réussià intégrer à mon quotidien est conditionnée par un déclencheur. Je suis réglé comme du papier à musique mais ça marche à fond !

 

Comment j’ai pris l’habitude d’Apprendre le Thai ?

On y vient ! Comment, moi, Pitchoi, feignant par nature, j’ai réussi à m’imposer d’apprendre 1 leçon de Thaî par jour, quoi qu’il en coute. Et bien, cela n’a pas été facile. Je m’y suis pris en plusieurs fois. Pourquoi ? tout simplement car je n’ai pas respecté une règle d’or… “Commencer petit”. Je me suis imposer un rythme trop intensif dès le début et patatra, l’abandon.

Le choix de la méthode est crucial ! Le Thaï (comme d’autres langues) n’offre pas plétore de choix. Certaines sont barbantes, d’autres pas adaptées à mes besoins. Très vite j’ai fait le tour. En fait j’ai pioché à droite à gauche dont dans des méthodes Anglo-Thaï (oui, c’est ce qui m’a le plus aider pour apprendre le Thaï).

Bref, après avoir finalement trouvé une méthode adaptée à mes besoins, j’ai réussi à adopter une routine imparable. Le soir, en rentrant du travail, je fais mon sport, je prends ma douche et directement, immédiatement après cette douche (mon déclencheur), je lance ma leçon de Thaï. Hop, entre 15 et 30 minutes.

Le matin en allant au travail (déclencheur), je ré-écoute (via mon smartphone) la leçon de la veille plusieurs fois. Le soir, en rentrant à la maison (déclencheur), je révise les 3 ou 4 dernières leçons. Ce qui me fait 15 minutes aller, 15 minutes retour de Thaï. Je m’assure entre 3/4h et 1h de Thaï par jour et sans douleur !

Le petit plus ? je me suis construit des flashcards pour pratiquer l’apprentissage par répétition espacée. Si tu ne sais pas ce que c’est, je t’invite vraiment à lire le prochain article qui devrait sortir la semaine prochaine. Bref, étant donné que je n’en n’ai jamais trouvé en Thaï-Français adaptées à mes leçons du moment, j’ai été obligé de me les construire. Bon, toujours est-il que dès que je suis dans une file d’attente qui dure un peu ou aux toilettes (déclencheurs), je pratique cette méthode de la répétition espacée. C’est vraiment magique !

Comme tu le vois, j’ai un peu galérer pour trouver une bonne méthode d’apprentissage du Thaï car trop peu d’offres. Mais j’ai fini par adopter un moyen de “commencer petit”, par me focaliser uniquement sur cette habitude et surtout par trouver des déclencheurs tout au long de ma journée.

Avec ça, je te garantis que prendre l’habitude d’apprendre une langue même réputée difficile, c’est faisable !

Apprends Le Thaï Gratuitement

Pour débloquer l'intégralité du contenu gratuit, laisse ton adresse pour que je t'envoie l'accès à toutes les ressources textes, audios, logiciel de mémorisation...

 

>